Franck BOISSIER

Conseiller municipal délégué de Montreuil-sous-bois

Pour une gauche radicale et concrète

Hôpital Sud-Francilien : Sauvons l’hôpital public !

Personnels, Usagers : prenez son avenir en main !

Le projet de l’Hôpital Sud-Francilien est un gouffre financier dont Eiffage tire des millions d’Euros de profits. Mais des personnels, usagers, syndicats et élus se mobilisent pour sauver la santé publique et empêcher la dégradation de l’offre de soins.

À chaque étape du projet de l’Hôpital Sud-Francilien, de nouveaux scandales apparaissent. Le Bâtiment toujours vide du constructeur Eiffage, n’est toujours pas aux normes pour accueillir correctement un hôpital. Pourtant, un loyer exorbitant est quand même payé alors que les hôpitaux de Corbeil-Essonnes et d’Evry sont asphyxiés par l’attente de leur fermeture. Cette situation est inacceptable !

Ce Partenariat Public-Privé nous emmène dans l’impasse. La santé ne peut pas dépendre de la volonté de profit d’un groupe privé comme Eiffage !

Les solutions existent !
► Fin du partenariat avec Eiffage
► Remboursement des loyers et prise en charge de la mise en conformité du bâtiment par Eiffage
► Trouver de nouveaux financements pour l’hôpital public et la sécurité sociale
► UN HOPITAL SUD-FRANCILIEN 100% PUBLIC !

Seules ces conditions peuvent permettre l’ouverture du nouvel hôpital dans de bonnes conditions ! L’Etat doit garantir l’accès à des soins de qualité pour tous ! Nous devons en finir avec la destruction du service public de la santé qui est menée par le gouvernement !

Dans cette perspective, le Front de Gauche organise une réunion publique pour échanger et débattre avec le personnel hospitalier, des militants syndicaux, associatifs et politiques ainsi que des usagers.

Réunion Publique sur l’Hôpital
Jeudi 13 octobre à 20h30
Bourse du Travail de Corbeil-Essonnes

35 avenue Emile Zola (parking sur place, accès RER-D Corbeil-Essonnes)

 

Une belle réunion du PG à Corbeil

Alors que beaucoup de nostalgique des années 80 mais surtout du 10 mai 1981 regardaient la télé avec les différentes émissions et reportages qui étaient programmées ce soir là, j’étais à une réunion du Parti de Gauche de la 1er circonscription de l’Essonne (Evry-Corbeil).

Dans une grande simplicité, mes camarades et moi-même, avons organisé une réunion avec nos sympathisants qui avaient pris contact avec notre Parti il y a, soit quelques mois lors du mouvement contre la contre-réforme des retraites, soit en soutenant la candidature de Jean-Luc Mélenchon.

Nul a été besoin pour nous d’envoyer des centaines voir des milliers de lettres, mais simplement quelques invitations par mail et un peu de rappels téléphoniques. Tout cela pour une bonne trentaine de personnes présentent ce mardi 10 mai. Des anciens du NPA, du PCF, du PS étaient venus pour trouver un nouveau souffle en politique. L’objectif a été atteint puisque la réunion n’était pas ouverte au publique et que de nombreux contacts ont répondu à l’appel pour participer au débat constructif.

Nous avons évoqué le programme partagé du Front de Gauche, la contribution du PG à ce programme et les moyens d’y faire participer les citoyen-ne-s à son élaboration. La situation actuelle a bien entendue été un des vecteurs, si ce n’est le plus important de la soirée, qui a fait que ce débat de près de 2 heures était des plus captivant. Pour finir l’échéance qui s’avance vers nous a été l’objet de plusieurs propositions quand au actions et organisation de débats, réunions …  que nous allons mettre en place rapidement dans les mois qui viennent. Et partager avec nos partenaires ces propositions.

J’ai eu un grand plaisir a mené l’animation de cette soirée avec mes camarades. Celle-ci c’est terminée par un verre de l’amitié et quelques cacahuètes et autres babioles à grignoter que plusieurs participants avaient amené.

Maintenant en route ! Comme une nouvelle camarade nous l’a si vivement dit.

 

[Corbeil] Consultation citoyenne, c’est quoi ça ?

Hier soir, mardi 5 avril, j’étais invité en tant que riverain, à une réunion d’information concernant l’aménagement de la rue de la Papeterie à Corbeil-Essonnes.

Au-delà du fait qu’il me semble que cette grande rue ne regarde pas seulement les riverains mais bien l’ensemble des administrés de la deuxième ville de l’Essonne; J’appuierai encore plus ce constat par la remarque qu’il a été faites lors de cette réunion par un des présentateurs, « c’est un, si ce n’est le plus, gros chantier d’aménagement d’une rue dans le département de l’Essonne » ! Effectivement les quelques 9 millions d’euros qui vont être dépensé, pour refaire complètement cette grande artère d’Essonnes, sont indéniablement une somme colossale, les quelques 1,6 kilomètres et l’état désastreux de la rue aujourd’hui en sont imperturbablement les raisons premières.

Consultation, ah bon ! C’est quoi ça ?

Mettons de coté ce point d’intéressement : qui des riverains ou plus, cela regarde-t-il ? Je m’arrêterai pour le moment sur l’intitulé de cette réunion « d’information » ! C’est donc encore une fois une réunion ou l’équipe de Bechter, dans la plus pure logique de continuité de Dassault, invite les citoyens à venir voir et non à venir débattre. On nous montre une belle présentation de ce que sera la rue une fois les travaux fini. A aucun moment il n’a été fait de requête auprès des riverains, mais on oubli pas de nous rappeler « nous sommes là pour écouter vos remarques » mais qui a pris les notes. Quid d’un cahier de doléance, « on y a pas pensé » nous stipule sans problème M. Bayle, adjoint au maire et vice-président du SIARCE.

Une assemblée de citoyens pas très contente

Je comprends largement les positions des riverains et des quelques citoyens venus à la présentation du projet finalisé. Aucune consultation en amont, mais à quoi bon ? Un cabinet d’étude, avec plein de gens supers intelligents, a déjà fait le travail et a pensé à tous. Sauf qu’il n’habite pas là et que c’est bien entendue le voisinages qu’il faut écouté avant de créer, ça s’invente pas la démocratie locale, ça s’applique.

Une belle annonce surprenante

Au cour des discussions chaotiques de la soirée, et oui pas facile pour la droite de tenir une réunion avec des citoyens, ils ont pas trop l’habitude. J’apprends de la bouche même de M. Bayle, que les berges qui se trouvent au bout de ma copropriété, dont je suis le président, vont être aménagés. Quelle surprise ! Alors que j’ai déjà fait des demandes auprès de la direction administrative du SIARCE, l’ancien directeur a été licencié depuis, pour savoir si dans l’objet de l’aménagement des berges de la rivière Essonne il était question que les quelques dernières centaines de mètres soient incluse. Réponse, non ! De multiple fois. Alors vraiment quelle belle surprise d’apprendre dans une réunion publique, avec donc de nombreux témoins, de la bouche même du 1er vice-président du SIARCE que cela va être fait. Il n’a pas manqué à M. Bayle de me répondre, de sa façon la plus plaisante aux représentants de la gauche, après ma vive réaction à ce sujet. Ah la la la ! Que de patience il faut avoir avec ces élus là !

Deux projets, deux visions

Toujours est-il, que ce projet pourra être fait dans tous les sens que l’on veut il n’enlèvera pas que le problème principal n’est pas la conception de la rue ou de son nouvel aménagement, mais bien le projet sur les terrains de l’ancienne Papeterie. Ce terrain de 14 hectares livrés aux promoteurs, en l’occurrence ici Bouygues Immobilier, accueillera à l’avenir près de 1000 logements, ce qui en résumé fera près de 2500 voitures. Quand on connait les extrémités de la rue de la Papeterie on rit à l’idée de voir ces quelques milliers d’habitants en plus. Enfin on rit, on rit ! Les riverains rigolent jaune.

En conclusion il y a encore des efforts à faire de la droite corbeil-essonnoise qu’en à faire participer les citoyens dans les grands projets de la ville. Au passage, si la droite ne sait pas le faire, qu’ils nous laissent donc la place, au Front de Gauche on sait comment il faut procéder.

La démocratie locale ça s’apprend, mais apparemment pas chez les Bechter-Dassault-Bayle-Dantu. Chez les 100% UMP on s’emmerde pas avec ces conneries !

QU’ILS S’EN AILLENT TOUS !

 

CONTRE LA PRIVATISATION DE LA SANTE

Partout en France,  des comités de défense des hôpitaux publics membres de la Coordination Nationale des Comités de Défense des Hôpitaux et Maternités de Proximité, s’organisent et regroupent des usagers, des salariés et des élus autour de la défense de ce bien commun universel qu’est la santé. Plus de 50 organisations appellent à la mobilisation. Dans l’Essonne, des collectifs,  des partis politiques, et des syndicats relaient cet appel.

POUR LA DÉFENSE DES
HÔPITAUX PUBLICS DE l’ESSONNE
POUR L’ÉGALITÉ D’ACCÈS AUX SOINS

CONTRE LA PRIVATISATION DE LA SANTE

Après la fermeture de la maternité, du centre IVG et de la chirurgie sur l’hôpital de Juvisy, l’Agence Régionale de Santé Ile de France impose la fusion  de services hospitaliers dans notre département (Evry-Corbeil ; Etampes-Dourdan ; Orsay-Longjumeau), ferme l’hôpital de Champcueil et Joffre à Draveil. Et le plus grave, l’ARS entend fermer les urgences des hôpitaux de proximité de 18 H 30 à  8 heures pour les concentrer sur un seul site, celui du futur hôpital Sud Francilien (Evry-Corbeil).

Partout en Ile de France c’est la même politique

La mise en œuvre par le gouvernement de la loi HPST-Bachelot-Sarkozy frappe de plein fouet nos hôpitaux, nos maternités, nos centres d’IVG… C’est tout notre service public de santé qui se détériore, tant pour celles et ceux qui en ont besoin que pour celles et ceux qui y travaillent.

Les franchises médicales, les déremboursements, les dépassements d’honoraires, les restructurations hospitalières, les privatisations, le démantèlement de la sécurité sociale, la réforme de la dépendance, la mise à mal de la psychiatrie publique… remettent en cause l’accès aux soins pour des millions de nos concitoyens. Notre santé est en danger !!

Face à ces décisions, sachons tous nous regrouper pour défendre les  hôpitaux publics de notre département, l’accès aux soins pour tous, et la sécurité sociale.

USAGERS, SALARIES, ELUS
RÉSISTONS
TOUS ENSEMBLE
BOUGEONS-NOUS
AVANT QU’IL NE SOIT TROP TARD !!!

RASSEMBLEMENT
LE 2 AVRIL A 14H30
PLACE de la  BASTILLE

 

 

Sylvain Dantu un candidat 100% UMP à Corbeil

Je n’ai pas eu beaucoup l’occasion de m’exprimer sur la campagne cantonale de Corbeil-Essonnes-Ouest. Mes responsabilités départementales au sein du Parti de Gauche ne m’ayant pas laissé beaucoup de temps pour m’y consacrer.

Je voulais donc vous parler du candidat 100% UMP sur ce canton, Serge Dantu, eeeuuhhh non pardon Sylvain Dantu, le fils. C’est vrai que dans cette famille on a tendance à confondre le père et le fils tellement la carrière politique du fils ressemble à celle de son père, si proche de Dassault et compagnie.

Des soutiens certifiés UMP

Recevant ces jours-ci les professions de foi des candidats, et les bulletins de vote, j’ai donc comme il se doit lu avec minutie ces dernières.  Quelle surprise ! Pas de logo chez Dantu fils mais pourtant le soutien de tous les UMP du coin et au-delà puisque même Borloo donne son soutien au fils de l’arriviste. Il est donc bien sur évident que Sylvain Dantu est 100% UMP comme son père qui même sans étiquette était de l’idéologie RPR en son temps.

Sur le terrain du FN avec les Roms

Dans la même semaine le 100% UMP caché et sa remplaçante nous font le jeu du FN en stigmatisant le campement de Roms ou bout du quartier de Moulin-Galant. M. Dantu nous parle d’expulser les Roms « en mettant en oeuvre un accompagnement adéquat » mais lequel ? il est clair qu’il n’en ont pas et que la seule solution pour les 100% UMP c’est que les Roms, ces être humains persécutés depuis des siècles, aillent ailleurs. Cela n’est de toute évidence pas la solution adéquat mais ces bien-pensants ne savent pas faire autrement que tenter de reprendre les rhétoriques du FN. Les étrangers ailleurs et on se fout de se qu’il arrive ailleurs. Et hop, un petit tour pour récupérer quelques votes facho. Du pure UMP !

Il découvre un quartier

Quelle belle pantalonnade de ceux qui se disent proche des citoyens, alors que même le papa n’a jamais fait quoi que se soit pour le quartier de Moulin-Galant à Corbeil-Essonnes voilà que le fils Dantu découvre que ce quartier existe. Et que propose t-il pour ce quartier dans 3 tract et une profession de foi ? Expulser les Roms ! Comme si ce quartier n’avait pas d’autres préoccupations. On le voit encore une fois le 100% UMP n’est pas celui qui apportera les solutions pour résoudre les vrais problèmes des citoyens.

Moderniser la ligne RER D

Depuis de nombreuses années la droite et notamment ceux qui sont aujourd’hui à l’UMP n’ont eu de cesse que de casser le services publics et notamment de libéraliser les transports. La situation de la ligne RER D d’aujourd’hui est la conséquence des politiques menées par l’UMP et des amis de Sylvain Dantu. Serge Dassault, J-p  Bechter ne voient pas autrement le transport que quand il est privé, c’est à dire quand ils nous coûtent cher à nous les usager et qu’ils ne fonctionnent pas à la hauteur de ce que nous pourrions en attendre.

Un clown qui défend le cirque

Les 100% UMP veulent, soit disant, préserver le cirque de l’Essonne. Voilà une belle rigolade de clown, Sylvain Dantu a dû faire l’école du rire, c’est certain. Alors qu’il a été démontrer de nombreuses fois que Serge Dassault, donc J-P Bechter son pantin, voulaient mettre une route sur ce territoire naturel exceptionnel, voilà que Dantu le clown de service vient nous faire croire à sa transformation écologique en un coup d’éclair. Cela ne serait pas tout simplement du pure électoralisme ?

Le chantier de la papeterie oublié

Dantu n’est pas celui qui défendra les intérêts des citoyens. Comme son père et ses amis il ne sera là que pour son propre intérêt et celui de ses amis les constructeurs de béton. Pas un mot sur la Papeterie alors que ce chantier est le plus grand mis en oeuvre sur le canton depuis des décennies. Y aurait-il eu accord avec les bétonneurs pour ne pas en parler ? Cette absence est de nature à se poser des questions plutot légitime.

Je pourrais en faire plus tant les tracts du fils prodigue 100% UMP sont bourrés d’idioties et de propositions fallacieuses. Mais vous l’avez compris Sylvain Dantu n’est pas la solution pour le canton de Corbeil-ouest.

 

[Corbeil-Essonnes] Sauvons le cinéma Arcel

Il y a quelques jours j’apprenais par l’intermédiaire de quelques amis et camarades qu’il en était bientôt du cinéma qui à bercer mon enfance et celle de milliers de Corbeil-Essonnois-es et habitant-e-s des alentours. Et oui ! L’Arcel est voué à disparaître d’ici la fin du mois de mars 2011.

Ceci n’est pas sans lien avec la politique non volontariste de la droite au pouvoir à Corbeil-Essonnes depuis une douzaine d’années et à l’agglo depuis son existence. Manque d’ambition, d’imagination, de volonté de développer la culture pour tous et non pas seulement pour quelques uns. Il aurait été si simple de redonner un souffle à cet établissement vieux de 98 ans en engageant des offres en directions des scolaires ou des personnes âgées voir même plus. Puisque que l’agglo est propriétaire des murs et avait signé une convention avec le cinéma, il y a près de 6 années. Mais la logique idéologique de la droite n’est pas là ! Force est de constater que les majorités de droite de la municipalité de Corbeil-Essonnes et de l’agglomération Seine-Essonne nous mènent dans une politique qui favorise les plus gros pour que les actionnaires se gavent toujours plus, même avec la culture.

Autant vous dire qu’il y a urgence à se mobiliser. Déjà de nombreuses personnes se sont précipitées pour aller signer la pétition en ligne pour apporter leur soutien au seul cinéma de l’agglomération. Ci-dessous je vous transmets le message et le lien de la pétition en ligne dont je vous invite à partager largement et à signer.

Pétition pour la sauvegarde du cinéma centenaire de Corbeil-Essonnes

C’est à son grand regret que l’équipe du cinéma Arcel a appris, le vendredi 18 février, la fermeture définitive de l’établissement. Celle-ci aura lieu à la fin du mois de mars 2011.

L’Arcel est le seul cinéma de l’agglomération Seine-Essonne. Cinéma de quartier classé  « Art et Essai », « Patrimoine » et « Jeune Public » par le CNC (Centre National du Cinéma), il fait partie du paysage culturel de Corbeil-Essonnes et de sa région depuis plus de 98 ans. Il fêtera son centième anniversaire en 2013.

Le fond de commerce est aujourd’hui mis en vente. N’importe quel commerce pourra donc s’implanter là où, jadis, il y eut un haut lieu de culture et de lien social.

Il ne nous reste qu’un mois pour agir et tenter de sauver le cinéma. Nous désirons que l’Arcel soit racheté ou soutenu financièrement par la commune de Corbeil-Essonnes ou par la Communauté d’Agglomération Seine-Essonne, afin de continuer à diffuser des films à une clientèle de proximité qui veut se divertir et s’instruire, et ce, à des prix abordables.

La culture est un droit. Prouvez votre attachement à notre patrimoine et signez la pétition pour la sauvegarde du cinéma centenaire de Corbeil-Essonnes.

 

Communiqué du comité du Parti de Gauche (Corbeil)

Communiqué du comité du Parti de Gauche de la 1ère circonscription de l’Essonne, le 27 janvier 2011.

Les élections cantonales auront lieu les 20 et 27 mars prochain, dans ce cadre un accord départemental a été passé entre les organisations membres du Front de Gauche (PCF-PG-GU). Il n’a malheureusement pas été possible de placer le canton de Corbeil-Essonnes Ouest dans cet accord. En effet après la lourde défaite électorale subie par la gauche le 12 décembre dernier, les leçons n’ont visiblement pas été tirées. Le large rassemblement « de la gauche et des démocrates », élargi au second tour à une ancienne adjointe Modem, a accouché d’un discours rétréci et d’une campagne très modérée. C’est malheureusement la voie qui semble de nouveau se dessiner pour les cantonales.

Bruno Piriou, candidat sortant, malgré les demandes de rencontre, entend décider seul du déroulé de la campagne et a déjà choisi une remplaçante sans concertation avec ses partenaires du Front de Gauche.

De plus, il se trouve que son choix se porte sur une ex-candidate, figurant en 5ème position sur la liste conduite par Nathalie Boulay-Laurent (MoDem) lors des élections municipales de 2009.

Il est indispensable que le Front de gauche soit représenté par des candidats qui portent nos valeurs. Et il n’est donc pas acceptable d’envisager la candidature de quelqu’un qui a défendu, il y a peu, des valeurs opposées aux nôtres (libéralisme économique, retraite à 65 ans, suppression de postes dans l’éducation nationale, Casse des services publics…). Nous dénonçons cette alliance contre nature à but électoraliste et n’ayant aucun rapport avec les idées de L’AUTRE-GAUCHE que nous défendons.

Ce n’est pas avec ces procédés racoleurs que nous parviendrons à un vrai rassemblement des forces de gauche mais avec des idées et un programme clairs et cohérents.

Si la situation reste inchangée dans les jours à venir, il ne sera pas question de reconnaître à cette candidature l’appartenance au FRONT DE GAUCHE , et par voie de conséquence le Parti de Gauche ne soutiendra pas la candidature de Bruno Piriou sur le canton de Corbeil-Essonnes Ouest.

Site web : http://pgevrycorbeil.over-blog.fr

Nous contacter : pgevrycorbeil@gmail.com