Franck BOISSIER

Conseiller municipal délégué de Montreuil-sous-bois

Pour une gauche radicale et concrète

La Dassocratie au cinéma de Montreuil avec « La cause et l’usage »

C’est avec une excitation toute particulière que je reprends le clavier pour écrire sur le blog. Cela faisait des mois que je n’avais pas fait le pas, mais là impossible de faire autrement. La motivation du premier instant, celle qui m’avait poussée à créer mon premier blog, qui revient. Je sens que ça va faire plaisir à quelques un-e-s 😉

Afin que tout le monde puisse bien comprendre cet étalage de joie, je me vois dans l’obligation de donner quelques explications.

Lire la Suite

[Corbeil] Consultation citoyenne, c’est quoi ça ?

Hier soir, mardi 5 avril, j’étais invité en tant que riverain, à une réunion d’information concernant l’aménagement de la rue de la Papeterie à Corbeil-Essonnes.

Au-delà du fait qu’il me semble que cette grande rue ne regarde pas seulement les riverains mais bien l’ensemble des administrés de la deuxième ville de l’Essonne; J’appuierai encore plus ce constat par la remarque qu’il a été faites lors de cette réunion par un des présentateurs, « c’est un, si ce n’est le plus, gros chantier d’aménagement d’une rue dans le département de l’Essonne » ! Effectivement les quelques 9 millions d’euros qui vont être dépensé, pour refaire complètement cette grande artère d’Essonnes, sont indéniablement une somme colossale, les quelques 1,6 kilomètres et l’état désastreux de la rue aujourd’hui en sont imperturbablement les raisons premières.

Consultation, ah bon ! C’est quoi ça ?

Mettons de coté ce point d’intéressement : qui des riverains ou plus, cela regarde-t-il ? Je m’arrêterai pour le moment sur l’intitulé de cette réunion « d’information » ! C’est donc encore une fois une réunion ou l’équipe de Bechter, dans la plus pure logique de continuité de Dassault, invite les citoyens à venir voir et non à venir débattre. On nous montre une belle présentation de ce que sera la rue une fois les travaux fini. A aucun moment il n’a été fait de requête auprès des riverains, mais on oubli pas de nous rappeler « nous sommes là pour écouter vos remarques » mais qui a pris les notes. Quid d’un cahier de doléance, « on y a pas pensé » nous stipule sans problème M. Bayle, adjoint au maire et vice-président du SIARCE.

Une assemblée de citoyens pas très contente

Je comprends largement les positions des riverains et des quelques citoyens venus à la présentation du projet finalisé. Aucune consultation en amont, mais à quoi bon ? Un cabinet d’étude, avec plein de gens supers intelligents, a déjà fait le travail et a pensé à tous. Sauf qu’il n’habite pas là et que c’est bien entendue le voisinages qu’il faut écouté avant de créer, ça s’invente pas la démocratie locale, ça s’applique.

Une belle annonce surprenante

Au cour des discussions chaotiques de la soirée, et oui pas facile pour la droite de tenir une réunion avec des citoyens, ils ont pas trop l’habitude. J’apprends de la bouche même de M. Bayle, que les berges qui se trouvent au bout de ma copropriété, dont je suis le président, vont être aménagés. Quelle surprise ! Alors que j’ai déjà fait des demandes auprès de la direction administrative du SIARCE, l’ancien directeur a été licencié depuis, pour savoir si dans l’objet de l’aménagement des berges de la rivière Essonne il était question que les quelques dernières centaines de mètres soient incluse. Réponse, non ! De multiple fois. Alors vraiment quelle belle surprise d’apprendre dans une réunion publique, avec donc de nombreux témoins, de la bouche même du 1er vice-président du SIARCE que cela va être fait. Il n’a pas manqué à M. Bayle de me répondre, de sa façon la plus plaisante aux représentants de la gauche, après ma vive réaction à ce sujet. Ah la la la ! Que de patience il faut avoir avec ces élus là !

Deux projets, deux visions

Toujours est-il, que ce projet pourra être fait dans tous les sens que l’on veut il n’enlèvera pas que le problème principal n’est pas la conception de la rue ou de son nouvel aménagement, mais bien le projet sur les terrains de l’ancienne Papeterie. Ce terrain de 14 hectares livrés aux promoteurs, en l’occurrence ici Bouygues Immobilier, accueillera à l’avenir près de 1000 logements, ce qui en résumé fera près de 2500 voitures. Quand on connait les extrémités de la rue de la Papeterie on rit à l’idée de voir ces quelques milliers d’habitants en plus. Enfin on rit, on rit ! Les riverains rigolent jaune.

En conclusion il y a encore des efforts à faire de la droite corbeil-essonnoise qu’en à faire participer les citoyens dans les grands projets de la ville. Au passage, si la droite ne sait pas le faire, qu’ils nous laissent donc la place, au Front de Gauche on sait comment il faut procéder.

La démocratie locale ça s’apprend, mais apparemment pas chez les Bechter-Dassault-Bayle-Dantu. Chez les 100% UMP on s’emmerde pas avec ces conneries !

QU’ILS S’EN AILLENT TOUS !

 

A Corbeil-Essonnes la droite est à la déroute, calomnie, étroitesse intellectuelle font leurs chemins

Je dénonce l’utilisation d’un communiqué du Parti de Gauche de la 1ère circonscription de l’Essonne (Evry-Corbeil) par les candidats 100% UMP Sylvain Dantu et Samira Ketfi.

A deux jours du scrutin, les amis de Serge Dassault et de Jean-Pierre Bechter, sont en quête d’un sursaut de quelques abstentionnistes pour le deuxième tour des cantonales. Les deux candidats qui se cachent de leur identité 100% UMP, faute d’un programme réaliste et de propositions qui donneraient, pour une fois, un sens à leurs candidatures; n’ont pas trouvé mieux que d’utiliser un communiqué du Parti de Gauche, qui aujourd’hui sortit de son contexte, n’est mis au devant de la scène que pour salir le Front de Gauche à Corbeil-Essonnes. Je comprend mieux pourquoi M. Dantu c’est enfuit rapidement ce matin lorsqu’il m’a vu arrivé à la gare.

Une pratique connue de la droite corbeil-essonnoises.

Voilà que le désarroi fait son nid dans la droite locale, et les pratiques calomnieuses sont de retour quand les amis de Dassault se retrouvent proche de la défaite. Le procédé est bien connu dans la deuxième ville de l’Essonne. A chaque élection face à un communiste la droite menée par son leader, Serge Dassault, n’a de cesse que de lancer des poncifs anti-coco, couteau entre les dents, chars russes aux portes de la ville etc … On pourrait presque en rire si cela ne trouvait pas écho dans une certaine population.

Le Front de Gauche au plus fort de son histoire.

Le Front de Gauche a enregistré ses meilleurs scores lors du 1er tour de l’élection cantonale de dimanche dernier. il connaît une poussée considérable par rapport aux élections de 2009 et 2010 où il atteignait 6% des suffrages au plan national. C’est désormais la 4e force politique du pays et la 2e force à gauche. Dans l’Essonne nous avons enregistré 11,48% des suffrages, soit une progression significative par rapport à 2010.

Quand la droite est à la déroute, le chemin de la calomnie et l’étroitesse intellectuelle sont de mise chez les 100% UMP.

 

Pour les camarades du Parti de Gauche et leurs sympathisants, pas d’ambigüité possible, dimanche il faut battre la droite et l’extrême droite.

 

Voir le communiqué ici du Parti de Gauche de la 1ère circonscription de l’Essonne

 

 

Sylvain Dantu un candidat 100% UMP à Corbeil

Je n’ai pas eu beaucoup l’occasion de m’exprimer sur la campagne cantonale de Corbeil-Essonnes-Ouest. Mes responsabilités départementales au sein du Parti de Gauche ne m’ayant pas laissé beaucoup de temps pour m’y consacrer.

Je voulais donc vous parler du candidat 100% UMP sur ce canton, Serge Dantu, eeeuuhhh non pardon Sylvain Dantu, le fils. C’est vrai que dans cette famille on a tendance à confondre le père et le fils tellement la carrière politique du fils ressemble à celle de son père, si proche de Dassault et compagnie.

Des soutiens certifiés UMP

Recevant ces jours-ci les professions de foi des candidats, et les bulletins de vote, j’ai donc comme il se doit lu avec minutie ces dernières.  Quelle surprise ! Pas de logo chez Dantu fils mais pourtant le soutien de tous les UMP du coin et au-delà puisque même Borloo donne son soutien au fils de l’arriviste. Il est donc bien sur évident que Sylvain Dantu est 100% UMP comme son père qui même sans étiquette était de l’idéologie RPR en son temps.

Sur le terrain du FN avec les Roms

Dans la même semaine le 100% UMP caché et sa remplaçante nous font le jeu du FN en stigmatisant le campement de Roms ou bout du quartier de Moulin-Galant. M. Dantu nous parle d’expulser les Roms « en mettant en oeuvre un accompagnement adéquat » mais lequel ? il est clair qu’il n’en ont pas et que la seule solution pour les 100% UMP c’est que les Roms, ces être humains persécutés depuis des siècles, aillent ailleurs. Cela n’est de toute évidence pas la solution adéquat mais ces bien-pensants ne savent pas faire autrement que tenter de reprendre les rhétoriques du FN. Les étrangers ailleurs et on se fout de se qu’il arrive ailleurs. Et hop, un petit tour pour récupérer quelques votes facho. Du pure UMP !

Il découvre un quartier

Quelle belle pantalonnade de ceux qui se disent proche des citoyens, alors que même le papa n’a jamais fait quoi que se soit pour le quartier de Moulin-Galant à Corbeil-Essonnes voilà que le fils Dantu découvre que ce quartier existe. Et que propose t-il pour ce quartier dans 3 tract et une profession de foi ? Expulser les Roms ! Comme si ce quartier n’avait pas d’autres préoccupations. On le voit encore une fois le 100% UMP n’est pas celui qui apportera les solutions pour résoudre les vrais problèmes des citoyens.

Moderniser la ligne RER D

Depuis de nombreuses années la droite et notamment ceux qui sont aujourd’hui à l’UMP n’ont eu de cesse que de casser le services publics et notamment de libéraliser les transports. La situation de la ligne RER D d’aujourd’hui est la conséquence des politiques menées par l’UMP et des amis de Sylvain Dantu. Serge Dassault, J-p  Bechter ne voient pas autrement le transport que quand il est privé, c’est à dire quand ils nous coûtent cher à nous les usager et qu’ils ne fonctionnent pas à la hauteur de ce que nous pourrions en attendre.

Un clown qui défend le cirque

Les 100% UMP veulent, soit disant, préserver le cirque de l’Essonne. Voilà une belle rigolade de clown, Sylvain Dantu a dû faire l’école du rire, c’est certain. Alors qu’il a été démontrer de nombreuses fois que Serge Dassault, donc J-P Bechter son pantin, voulaient mettre une route sur ce territoire naturel exceptionnel, voilà que Dantu le clown de service vient nous faire croire à sa transformation écologique en un coup d’éclair. Cela ne serait pas tout simplement du pure électoralisme ?

Le chantier de la papeterie oublié

Dantu n’est pas celui qui défendra les intérêts des citoyens. Comme son père et ses amis il ne sera là que pour son propre intérêt et celui de ses amis les constructeurs de béton. Pas un mot sur la Papeterie alors que ce chantier est le plus grand mis en oeuvre sur le canton depuis des décennies. Y aurait-il eu accord avec les bétonneurs pour ne pas en parler ? Cette absence est de nature à se poser des questions plutot légitime.

Je pourrais en faire plus tant les tracts du fils prodigue 100% UMP sont bourrés d’idioties et de propositions fallacieuses. Mais vous l’avez compris Sylvain Dantu n’est pas la solution pour le canton de Corbeil-ouest.

 

Et si la révolution citoyenne commençait à Corbeil-Essonnes !

DASSAULT, LEBIGRE, BECHTER… QU’ILS S’EN AILLENT TOUS ET LEUR «SYSTÈME» AVEC ! Dans quelques semaines, les Corbeil-Essonnois vont à nouveau affronter le suffrage universel. Face à la droite de Nicolas Sarkozy et de Serge Dassault, les Partis politiques de gauche, organisations, réseaux et personnalités de gauche ont fait le choix de l’union derrière Bruno Pirou.

Les composantes du Front de gauche sont à l’origine de cette volonté d’union qui est aujourd’hui la base d’un rassemblement plus large à Corbeil-Essonnes. Parce que cette union se confirme et s’élargit d’une élection à l’autre, nous somme tous convaincus qu’elle est maintenant irréversible.

Le 5 décembre prochain avec la liste «CORBEIL-ESSONNES ENSEMBLE» et le Parti de Gauche, les citoyens peuvent donner un coup de balais pour que la droite s’en aille vite !