Franck BOISSIER

Conseiller municipal délégué de Montreuil-sous-bois

Pour une gauche radicale et concrète

Ces députés shadocks qui se disent de « gôche » dans le 93

votes_AN_15-10-13Voilà donc que cette réforme des retraites que le gouvernement nous dit être le meilleur moyen de régler « le problème » des retraites a été votée à l’Assemblée Nationale ce mardi 15 octobre.

En y regardant de plus près, ici sur le site de l’assemblée nationale, on constate que la réforme est passée à très peu de voix. Bon ça va être un peu technique mais il faut bien comprendre ce qu’il c’est passait ce mardi 15 octobre. Pour que le projet passe il fallait donc une majorité de 260 voix, puisque 519 se sont exprimé-e-s. Le vote se décline ainsi : 270 pour, 249 contre et 49 abstentions. Sur ces 49 abstentions, 33 député-e-s dit de « gôche » avaient le pouvoir de bloquer la réforme!

Lire la Suite

Le 1er décembre : Une politique pour l’emploi, pas pour la finance !

En Seine-Saint-Denis, l’emploi est sacrifié. Si on ne s’y oppose pas, 15 000 emplois seront supprimés, au travers des plans de licenciements et de fermetures d’usines annoncés (PSA, AIR FRANCE, SANOFI, PRESSTALIS, ROTOS 93…). Ces choix destructeurs dictés par les marchés financiers et le MEDEF s’accompagnent de politiques d’austérité et de remises en cause des services publics. Nous nous opposons à ces logiques.

Lire la Suite

Rotos 93 : 100 jours d’occupation de l’entreprise

Il y a quelques jours, le 31 août 2012, le nouveau président, François Hollande, s’exprimait et scandait que « L’urgence, c’est l’emploi ». Très bien, on est d’accord ! Mais voilà que j’ai un doute et peut être que les ROTOS93 aussi.

Depuis plusieurs mois une imprimerie du Blanc-Mesnil est sur le carreau et les anciens salariés essaient de se faire entendre parce qu’ils ont une solution pour sauver l’entreprise et leurs emplois. Surtout que des anciens clients sont près à travailler avec eux et le projet est viable pour pérenniser l’emploi. Pas mal non ? Dans un département sinistré par le chômage. Mais malgré les différentes interpellations, le fait que des élus locaux proches du gouvernement soient au courant … Rien n’y fait, rien ne se passe, comme si il n’y avait pas de pilote au ministère du redressement passif productif qui pourrait y donner un coup de pousse.

Lire la Suite

Remerciements aux camarades du Parti de Gauche 93

C’est extrêmement rare que je fasse ce type d’adresse, surtout en étant qu’un « simple » militant du Parti de Gauche nouvellement arrivé en Seine Saint-Denis il y a quelques mois. Mais je crois qu’il faut le faire car il me parait primordial de devoir remercier les militants du Front de Gauche de ce département et donc tout particulièrement ceux de ma propre organisation.

Lire la Suite

Lettre aux députés sur le vote du 21 février sur le MES

Photo : Front de Gauche 93-3

Dans le cadre du vote du Mécanisme Européen de Stabilité financière décidé par Sarkozy et Merkel, le Front de Gauche a décidé interpeller les députés de l’assemblée nationale sur leur responsabilité vis à vis du peuple de France lors de ce vote qui aura lieu ce mardi 21 février.

Voir mon article de ce dimanche 19 février sur ce sujet.

Lire la Suite

Premières assemblées citoyennes du FdG93-3

Depuis plusieurs semaines les premières assemblées citoyennes s’organisent, se préparent. Déjà plusieurs ont eu lieu depuis novembre.

Des citoyennes et des citoyens, des syndicalistes, des militant-es, des responsables associatifs, des jeunes et des moins-jeunes viennent assister à ces propositions de débat et de volonté de faire changer les choix politiques qui mènent notre société.

Il faut que toutes celles et tous ceux qui ne veulent pas se résigner face à l’offensive de démolition de Nicolas Sarkozy et de la droite prennent la parole et s’engagent sans attendre le jour du vote pour construire une vraie alternative à gauche.

En quelques mots, quelques phrases, de-ci de-là, les citoyennes et citoyens de la 3ème circonscription du 93 (Gournay sur Marne, Neuilly-Plaisance, Neuilly sur Marne, Noisy le Grand) prennent possession des espaces de débat organisés à l’initiative du Front de Gauche. Les langues se délient et les mots viennent au fil des prises de parole. « Avec leur crise de la dette c’est la course à la peur »;  « regardons les pays d’Amérique du sud, ils n’ont pas voulu du dictat du FMI »; « les médias ne font pas leur rôle d’information et sont acquis à la cause des financiers »; « les islandais eux ont dit non par deux fois au remboursement de la dette, suivons leur exemple »;  « De mémoire de militant, il y avait bien longtemps qu’on n’avait pas parlé du fond comme on le fait en ce moment »;

Aujourd’hui c’est près de 5 Assemblées Citoyennes qui se sont réunies ou qui vont le faire dans les semaines qui viennent. Le mouvement s’amplifie donc à chaque rendez-vous. La volonté, d’organiser des séances de décryptage de la dette, de faire de l’éducation populaire et citoyenne sur le détail de la dette, est profondément installé dans les esprits des participants.

Dans les débats, les luttes locales ne sont pas oubliées, la protection sociale, la santé et la défense de l’hôpital public, les services publics, l’école publique, la volonté de vouloir échanger sur le terrain et de discuter avec toutes les personnes qui se sont éloignés de la politique et du débat collectifs.

Sans attendre, le Front de Gauche du de la 3ème circonscription de Seine saint Denis invite toutes les personnes qui se sentent intéressées par les assemblées citoyennes à venir se joindre pour construire, débattre et participer à la dynamique en écrivant à cette adresse : fdg93.3@gmail.com

Il leur sera indiqué les prochaines activités des collectifs situés dans leur ville avec les coordonnées des initiateurs de ces assemblées.

J’arrive à Montreuil et au delà dans le 93 !

Me voilà un peu tranquille pour reprendre l’écriture sur le blog. Cela faisait un bon petit moment que je n’avais pas eu l’occasion de prendre le temps d’écrire ici. Déjà parce que mon déménagement sur Montreuil a pris plus de temps que celui que j’avais estimé. Même quand on pense avoir tout prévu il y a toujours des choses auxquelles on ne pense pas, ou qui prennent plus de temps que prévu. Et puis j’avais un peu de taches, au sein du Parti de Gauche, en cours ou qui mettaient prévues, donc un calendrier bien rempli.

Je vais donc pour une fois parler un peu de moi, de ce que je fais en ce moment. Je sais, ce n’est pas coutume pour moi de parler de ce qui me concerne directement, mais le changement est trop grand pour ne pas en parler. Eh ! J’ai quitté ma ville natale quand même, dans laquelle j’étais depuis 42 ans, ça compte, non ?

Me voici donc Montreuillois

Les enfants sont contents de leur nouvelle école et Mme a pris le rythme des transports en commun. Pour ma part être libérer des contraintes du RER D me procure un bien fou.

Quelle ville formidable que Montreuil, je la découvre presque chaque jour depuis mon arrivée il y a quelques semaines déjà. Au grand désespoir de ma camarade Riva qui m’explique ou me renseigne de-ci de-ça, de différents lieux pratiques, de nom de quartier ou des cités, mais que je connais déjà puisqu’ayant pris le temps de faire des recherches sur internet. Je ne connais par encore beaucoup de choses, j’ai encore beaucoup à découvrir dans ma nouvelle ville, mais tellement peu de temps car je milite hors de Montreuil. Je tacherais tout de même de prendre la température politique, enfin bien plus qu’un simple relevé.

et au delà dans le 93….

Quelle drôle de situation que la mienne aujourd’hui. J’ai quitté mon Essonne natale, dans lequel j’étais responsable départemental de mon parti, et à ce moment je suis habitant de Montreuil mais je milite sur les villes de Gournay, Neuilly sur marne, Neuilly-Plaisance, Noisy le grand. Pourquoi ? Simplement parce que ma camarade Riva Gherchanoc y est candidate aux législatives au nom du Front de Gauche et que je lui avais promis de l’aider dès mon arrivé sur Montreuil. J’aime bien travailler avec Riva ! J’apprends à la connaitre mieux au fil des réunions et des coups de fils. Nous nous ressemblons beaucoup sur certains points, ça risque de donner de belles engueulades, on c’est déjà pris le bec mais tout va bien et puis je connais déjà ça, c’est comme avec ma camarade et amie Pascale Prigent, conseillère municipale (FdG-PG) à Corbeil-Essonnes. Bon je parle de Riva mais y a pas qu’elle, il y a tous les autres que je n’oublie pas. Mais en faire une liste ici ne serait pas très utile. Je les apprécie toutes et tous autant que je les apprécie, c’est ce qui compte.

Mais ce qui me plais le plus c’est que je découvre d’autres camarades, de nouvelles histoires militantes, des pratiques différentes, de nouvelles dynamiques, mais aussi de nouveaux problèmes.

Je vois le bout du chemin à l’Usine du Front de Gauche

Il y a quelques mois j’ai été chargé, par François Delapierre le directeur de campagne de Jean-luc Mélenchon, de coordonner la partie réseau informatique et télécommunication du local de campagne pour la présidentiel du Front de Gauche. C’est sur la ville des Lilas dans le 93, à 10 mins de chez moi, comme si cela avant était fait exprès. Donc voilà que depuis le début septembre je passe ma vie entre, Montreuil, Les Lilas et la 3ème circonscription du 93. Pour ce qui est des travaux à l’Usine on en voit le bout puisqu’avec les camarades qui donnent un coup de main nous allons finir les derniers points réseau dans les jours qui viennent. Ouf, je vois le bout du chemin !

Le PG un parti fraternel

En fait quand tu es au PG tu te sens bien partout quand tu retrouve des camarades du PG et du Front de Gauche, on s’occupe de toi, on est fier de ses camarades, une vraie fraternité ce Parti.

Allez j’en ai fini de faire le bisounours, bientôt des articles qui dénoncent comme avant, mais sur Montreuil et le 93  😉