Franck BOISSIER

Conseiller municipal délégué de Montreuil-sous-bois

Pour une gauche radicale et concrète

5 ans déjà et puis s’en va …

Cela faisait un moment que je n’avais pas pris la plume pour écrire sur le blog. Aujourd’hui je ne vous parlerais pas des nombreuses ouvertures de cirques qui se sont ouverts ce dimanche et ou il y avait la possibilité de faire le choix du clown qui fera des cabrioles et le grand écart durant plusieurs mois. J’ai nommé la primaire des socio-libéraux.

Ce n’est pas non plus en pamphlet sur Nicolas S., bien que j’ai encore quelques idées de billets sur sa majesté Sarkoléon 1er.

Non, aujourd’hui je vais vous parler des 5 ans de ce blog. Il y a deux A l’origine j’avais eu l’idée de faire ce blog pour pousser des coups de gueules par rapport à la politique de la droite de Corbeil-Essonnes. Je crois bien y avoir fait le travail nécessaire qui a permit à de nombreuses lectrices et de nombreux lecteurs de trouver là les arguments et les moyens de se retrouver les uns et les autres pour mobiliser les citoyennes et citoyens à créer l’alternative de gauche qui fera basculer Corbeil-Essonnes.

Au fil du temps et de mon engagement politique vous avez pu voir ce blog, changer, évoluer et s’identifier de plus en plus vers ce qui est devenu l’organisation avec laquelle je milite aujourd’hui, le Parti de Gauche membre du Front de gauche.

Donc voilà 5 ans de politique sur Corbeil-Essonnes, Evry, l’Essonne qui vont prendre fin !

Quoi ! Mais qu’est-ce que c’est que cette histoire ?

Et bien chers lecteurs me voilà sur le départ. Je quitte ma ville natale, je quitte l’Essonne. Oui vous avez bien compris ! Dans un prochain billet je vous parlerais de la ou je vais. Bien que plusieurs ami(e)s, camarades soient déjà bien au courant de ma destination je me devais de vous en informer puisque la destination de ce blog suivra la mienne.

Certains vont se réjouir de mon départ, je m’en doute fort ! Mais je vous rassure j’aurais toujours un oeil sur ce qui se passe dans la 1er circonscription de l’Essonne et n’hésiterais pas à faire les commentaires comme il se doit quand la situation l’exige. Et je ne manquerais pas de vous parler des blogs de mes camarades qui ont pris la suite depuis un bon moment et que j’incite depuis longtemps à écrire sur tel ou tel sujet.

Vive le peuple!  Qu’il prenne toute sa place pour 2012.

A bientôt,

Amitiés militantes

Cantonales 2011 : Le Front de Gauche en progression en Essonne

Je viens par cette heure très tardive (01h45) vous livrer une première réaction sur les résultats du 1er tour des cantonales sur le département de l’Essonne.

La droite de Sarkozy prend une bonne grosse claque comme nous l’avions imaginé. Les électeurs de droite ayant préféré voté pour le FN qui du coup fait les poches de Sarkozy et le relaye en troisième place sur de nombreux cantons, voir même en quatrième sur quelques autres. Cette avancé catastrophique du FN est la conséquence des multiples discours sur l’identité nationale, la stigmatisation des étrangers et de l’islam, orchestré par l’UMP qui ainsi se rapproche de plus en plus du parti des Le Pen.

La progression du Front de Gauche en passant d’un score de 6,51% aux régionales de mars derniers à plus de 11,45% aujourd’hui permet de confirmer que nous sommes en nette progression notamment sur les cantons de Massy-Ouest et de Vigneux ou les suffrages exprimés sont doublés un an. Malheureusement les sortants du PG de ces deux cantons, Marie-Pierre Oprandi et Patrice Finel, malgré de belles campagnes,  n’ont pu arrivé en tête de la gauche et cela à cause de la stratégie désastreuse du Parti Socialiste et d’ Europe-Ecologie-Les-Verts. Ils ont pris le risque de voir basculer ces 2 cantons à droite. De plus l’autre canton de Massy risque de ne pas être reconduit à gauche. Jérôme Guedj (PS), futur éventuel président du CG91, étant un des premiers artisans de cette stratégie d’alliance contre des élus de la majorité départementale, n’est pas en meilleur posture pour l’emporter dimanche prochain.

Au niveau national ce score à deux chiffres permet de positionner le Front de Gauche en deuxième place des forces  de gauche, devant EELV, et de rappeler au PS qu’il ne peut composer sans le FdG et son programme partagé.

Dernier point, en tant que corbeil-essonnois je me réjouis de voir que le score du Front de Gauche sur le canton de Corbeil-Essonnes-Ouest ait été plus que doublé depuis les régionales de 2010.

 

 

 

Les Lacs de l’Essonne punis par le lobby de l’eau ?

Le Parti de Gauche Essonne dénonce l’exclusion de la Communauté  d’agglomération les Lacs de l’Essonne de la Commission départementale  de coopération intercommunale qui doit être installée dans les  prochains jours. Alors que la loi prévoit que chaque agglomération de  plus de 50000 habitants puisse être représentée, la liste que le  préfet s’apprête à arrêter exclut une communauté d’agglomération de  notre département, les Lacs de l’Essonne, qui compte pourtant 60000  habitants.

Aucun des élus départementaux qui ont participé aux discussions sur  cette liste n’est capable d’expliquer ni d’assumer une telle décision.  Certains se défendent en faisant courir une rumeur selon laquelle le  président de l’agglomération, Gabriel Amard, n’aurait pas déposé sa  candidature ou l’aurait retirée. Pourtant cette candidature a été  dûment enregistrée par l’Union des Maires de l’Essonne, preuve à  l’appui, et confirmée par la suite.

Est-ce un hasard si cet ostracisme frappe les Lacs de l’Essonne  quelques mois après que ses élus et ses habitants consultés par  référendum aient décidé le retour en régie publique de l’eau sur leur  territoire ? Nous savons que des argumentaires circulent dans les  grands groupes privés de distribution d’eau pour éviter que cette  décision ne fasse des émules. Il devient difficile de justifier la  suprématie de la gestion privée quand le passage en régie publique  permet déjà de baisser le prix de l’eau pour les usagers, d’assurer la  gratuité du compteur comme des premiers mètres cubes, et de mieux  gérer la ressource en eau grâce à la rénovation du réseau.

Les militants et les élus du Parti de Gauche Essonne dénoncent cet  ostracisme et décident en réponse de renforcer leur combat pour que  dans tout le département les communes se libèrent de la tutelle des  intérêts privés et fassent le choix d’une eau en régie publique.

http://91.lepartidegauche.fr/