Franck BOISSIER

Conseiller municipal délégué de Montreuil-sous-bois

Pour une gauche radicale et concrète

De bonnes raisons de ne pas s’abstenir le dimanche 25 mai

3_raisons_contre_abstentionDepuis des semaines on nous annonce une abstention record aux élections européennes.

Certain-e-s font d’ailleurs campagne pour que les électrices et électeurs ne viennent pas aux urnes à ce scrutin du 25 mai 2014. On nous dit également que ce serait les citoyens les plus en difficulté qui se désintéresseraient de cette élection, et tout particulièrement celles et ceux qui ont été déçus par la « gauche » au gouvernement.

Voici donc plusieurs bonnes raisons de ne pas s’abstenir ce dimanche 25 mai.

Le Parlement européen n’aurait aucun pouvoir ? FAUX

Répétons donc une fois de plus, les fameuses « directives de Bruxelles », telles celles qui libéralisent les services publics ou organisent la mise en concurrence des travailleurs en Europe, n’existent que parce qu’une majorité de parlementaires européens les ont adoptées ! Ainsi, celle sur les « travailleurs détachés » aurait pu être sensiblement modifiée si les amendements de la Gauche unitaire européenne (GUE), conformes aux demandes des syndicats, avaient été soutenus. Il y a plus, les députés européens auront à se prononcer sur la future Commission ; ils pourront à tout moment la renverser. Ils auront également à approuver ou à rejeter le traité sur le « Grand marché transatlantique », ce projet diabolique des ultra-libéraux…Aussi, l’abstention est-elle contre-productive: elle renforce les partisans de l’Europe libérale au lieu de conforter l’opposition de gauche à cette Europe-là !

Le poids de la gauche alternative sera dérisoire ? FAUX

Non_au_FNA entendre les grands médias et leur cour obscène au Front national, il faudrait s’attendre à ce que le prochain Parlement soit envahie par les amis des Le Pen de toute l’Europe. La voix de la gauche critique serait noyée sous le flot populiste ! Alors pourquoi donc aller voter ? La réalité est tout autrement ! Selon les projections en sièges notre groupe de la Gauche Unitaire Européenne (GUE) augmenterait le nombre de ses membres d’environs 50%, du jamais vu ! Et pourrait devenir le troisième force politique du parlement européen, bien loin devant la coalition des extrêmes droites d’Europe. Raison de plus de contribuer à ce rapport de force par votre bulletin de vote !

Les européennes n’auraient aucune conséquence sur la politique française ? FAUX

Face au gouvernement actuel qui nous mène dans le mur, les élections européennes sont l’occasion d’envoyer un message contre l’austérité et pour une autre politique en France. Le soir du 25 mai si le rapport entre les forces qui composent la gauche en France est bousculé, ce sera une première étape dans la construction d’une alternative de gauche majoritaire dans notre pays.

L’Europe ne tiendra pas compte du vote ! FAUX

Enfin, l’idée – compréhensible – circule que cette Europe ne tiendra aucun compte du choix des citoyens, comme ce fut le cas après la victoire du NON en France au traité constitutionnel en 2005. La grande nouveauté par rapport à cette période, c’est que la crise de légitimité de l’Europe actuelle n’est plus limitée à un ou deux pays: elle est générale. Un sondage Gallup organisé dans les 28 pays membres est éloquent. A la question : « Les politiques d’austérité sont-elles efficaces ? » 5% répondent OUI et 51% NON ! Et à celle demandant si « une autre politique est possible? », 60% répondent par l’affirmative, contre 25% qui ne le pensent pas !

La vérité, c’est qu’aujourd’hui les dirigeants européens comme les dirigeants nationaux qui co-réalisent cette politique désastreuse sont massivement désavoués. C’est donc le moment ou jamais pour affirmer l’exigence de ruptures nettes avec ce modèle qui a fait faillite et pour s’attaquer à la refondation de la construction européenne: coopérative, solidaire et démocratique. C’est le sens de la campagne de nos amis d’Europe autour d’Alexis Tsipras, le courageux leader de Syriza, en Grèce. Et c’est, en France, celui du vote pour les listes du Front de Gauche conduite par Patrick Le Hyaric et Raquel Garrido en Île de France.

Pour celles et ceux qui ne peuvent aller voter le 25 mai. Donnez procuration à un-e proche ou à un-e militant-e du Front de Gauche inscrit-e dans la même commune.

.

 

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs requis marqués avec *

*