Franck BOISSIER

Conseiller municipal délégué de Montreuil-sous-bois

Pour une gauche radicale et concrète

Rotos 93 : 100 jours d’occupation de l’entreprise

Il y a quelques jours, le 31 août 2012, le nouveau président, François Hollande, s’exprimait et scandait que « L’urgence, c’est l’emploi ». Très bien, on est d’accord ! Mais voilà que j’ai un doute et peut être que les ROTOS93 aussi.

Depuis plusieurs mois une imprimerie du Blanc-Mesnil est sur le carreau et les anciens salariés essaient de se faire entendre parce qu’ils ont une solution pour sauver l’entreprise et leurs emplois. Surtout que des anciens clients sont près à travailler avec eux et le projet est viable pour pérenniser l’emploi. Pas mal non ? Dans un département sinistré par le chômage. Mais malgré les différentes interpellations, le fait que des élus locaux proches du gouvernement soient au courant … Rien n’y fait, rien ne se passe, comme si il n’y avait pas de pilote au ministère du redressement passif productif qui pourrait y donner un coup de pousse.

Alors tu fais quoi François ? Et toi Gérard Ségura, maire PS d’Aulnay-sous-bois et tout nouveau vice-président du CG93 en charge de l’aménagement, du développement économique et de la reconversion industrielle. Que fais tu de ce dossier, est-ce une priorité pour toi ? Je suis certain que les ROTOS93 voudraient bien connaître ta réponse, tout comme nous.

Donc voilà vous l’avez compris chers lecteurs et lectrices, pour ces salariés en lutte, aujourd’hui l’urgence, c’est l’emploi.

Ils fêteront ce samedi 8 septembre le 100éme jour d’occupation de l’entreprise. Le Parti  de Gauche les soutien depuis le début notamment par l’intermédiaire de nos camarades locaux. J’aurai l’occasion avec quelques camarades de représenter le Parti de Gauche de Seine-Saint-Denis. Je vous livre ci-dessous leur texte d’invitation. En fin, une vidéo sur les salariés ROTOS93.

—————————————

LE 100 éme JOUR D’OCCUPATION DES « ROTOS 93 » !

Les cent jours, c’est le bilan, celui d’un combat mené par les salariés de « ROTOS 93 » depuis l’arrêt de leur imprimerie le 31 mai dernier.

Les cent jours, ce sont aussi cent nuits à occuper les locaux pour démontrer leur détermination à ne pas lâcher le morceau aussi facilement que le voudraient les responsables d’un dépôt de bilan organisé.

Cent jours et cent nuits pour que les rotatives de l’imprimerie de Blanc-Mesnil tournent à nouveau et jette l’encre sur un projet industriel fiable avec des perspectives pérennes de développement.

Au bout de ces cent jours, le bilan des « Rotos 93 » est positif. L’objectif reste toujours le même : trouver une solution avec les salariés de l’imprimerie.

Pour y arriver, cela exige un soutien encore plus important de tous les acteurs.

Tous ceux qui peuvent contribuer à tout niveau à la reprise de l’imprimerie de Blanc-Mesnil sont invités à venir soutenir les « ROTOS 93 » dans leur entreprise.

Les cent jours pleins d’avenir

samedi 8 septembre 2012 !
3 rue du Parc – 93150 Le Blanc Mesnil

A partir de 11 h, les « ROTOS 93 » accueilleront en toute fraternité et convivialité toutes les personnes pour qui le redressement productif c’est maintenant et partout !

 


ROTOS 93 – 24 salariés occupent l’imprimerie -… par julietteprados

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs requis marqués avec *

*