Franck BOISSIER

Conseiller municipal délégué de Montreuil-sous-bois

Pour une gauche radicale et concrète

Ni à vendre, ni à acheter, ni à domestiquer ! A Montreuil aussi

Pour commencer, j’irai voter contre Sarkozy le 6 mai prochain, comme mes camarades du Front de Gauche. Et pour cela je prendrais le seul bulletin de vote qui permet de dégager le monarque présidentiel, celui sur lequel il est inscrit François Hollande. Mais que les socio-libéraux se le tiennent bien pour dit, je n’adhère pas à leur programme !

Le bulletin de vote Hollande n’est qu’un outil, le balai que le Front de Gauche va utiliser pour balayer Sarko. Le bulletin « Jean-Luc Mélenchon » a été glissé 9392 fois dans les urnes de la ville de Montreuil ce dimanche 22 avril. Ce qui représente plus de 24% des suffrages du 1er tour de cette présidentielle. En Seine-Saint-Denis (93) notre candidat atteint 17% des suffrages exprimés, un des deux meilleurs résultats départementaux du pays pour le Front de Gauche. Au regard de ces chiffres il est donc indéniable que le Front de Gauche, par la multiplicité de ses composantes, par l’adhésion de nombreuses personnes aux idées et à son programme et du score de son porte parole dans cette élection nationale, représente la seule force politique montreuilloise et Séquano-Dionysienne qui porte la dynamique. Comme sur l’ensemble du territoire national (aucun département en dessous de 7%, 70 départements au-dessus de 10%).

J’adresse un message aux caciques du parti socialiste. Étant nouveau sur la ville de Montreuil je vais donc m’adresser à ceux qui représentent le Parti Socialiste dans cette ville. Que mesdames Alexie Lorca, Geneviève de Kerautem et ces messieurs Razzy Hammadi et Frédéric Molossi du PS Montreuillois entendent bien ce qui se dit là ! Et le fassent savoir autour d’eux. Nous sommes plus de 4 millions comme moi, nous ne sommes donc pas la petite force du coin de la rue ! Que nos « amis » socialistes s’en souviennent bien, nous ne sommes, ni à vendre, ni à acheter, ni à domestiquer ! Nous sommes une force indépendante qui trace son chemin à gauche et uniquement à gauche, pour transformer la société et pour la rendre plus juste. Nous dégagerons Sarkozy et sa politique nauséabonde, vous ne pouvez pas le faire sans nous, mais cela ne veut pas dire que nous donnons crédit à votre programme.

Mon programme c’est « l’Humain d’abord » qui porte en lui la république sociale, le seul et unique qui permet une société plus juste. Ou la répartition des richesses produites est une des clefs principales. Loin de ce que propose celui de François Hollande. Mais n’en restons pas là, les avancées pour une justice sociale n’ont jamais été mis en place par le seul vote, mais bien par la mobilisation de masse dans la rue, par les revendications syndicales et par la gréve quand il était nécessaire de le faire. Il est donc de notre devoir de travailleur-euses et citoyen-n-es d’être dans la rue ce 1er mai 2012. Pour faire comprendre à la finance que nous ne nous laisserons pas faire. Et quel que soit le président qui sera élu le 6 mai au soir.

Je résume : Le 1er mai je rappellerai au monde de la finance et aux candidats du 2ème tour, ce que nous voulons pour notre pays en étant dans la rue. Pas d’austérité ! Avec mes camarades nous serons regroupés derrière nos syndicats. Le Front de gauche prône la révolution citoyenne, le 1er mai est un de ces moments qui est des plus propice à cela. Le 4 mai je serai sur la place Stalingrad pour dire dégage à Sarkozy. Le 6 mai je prendrai le bulletin Hollande pour balayer la droite. Libre, indépendant et autonome de toute autre force politique que le Front de Gauche !

C’EST CLAIR, OU IL FAUT QUE JE RÉPÈTE ?

 


J.-L. Mélenchon – 20h France 2 – 23.04.12 par lepartidegauche

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs requis marqués avec *

*