Franck BOISSIER

Conseiller municipal délégué de Montreuil-sous-bois

Pour une gauche radicale et concrète

Hollande cédera aux marchés financiers, pas Mélenchon !

L’heure est grave, sinon périlleuse, dangereuse. Nous le savons tous, la situation économique de la France est désastreuse. Les politiques des gouvernements Français successifs depuis 20 ans bientôt, alignées sur les ordres des décisions Européennes, nous ont amené au bord d’une falaise dont la hauteur est encore insondée. Par Nicozeo.com.

Un film réalisé par Les Mutins de Pangée.

Si la campagne présidentielle avait commencé sur le thème de la crise et de la dette de notre pays, ce sujet fut rapidement estompé au profit du spectacle médiatique et des débats de petites phrases. OUT les sujets sérieux et ceux d’avenir. Même le très sérieux (et réaliste) François Bayrou fut cloué au sol, lui qui n’a pas voulu en démordre et à qui cette campagne a été volé.

En face du duo Hollande-Sarkozy, arbitré par Marine Le Pen, a surgi un tourbillon que personne n’attendait réellement : Jean-Luc Mélenchon. Et quel a été son message ? Nous sommes en crise, on nous prépare des plans d’austérités comme en Grèce, Italie ou en Espagne. Et son programme d’expliquer qu’il existe une autre voie à cette fatalité que l’on voudrait nous donner comme inéluctable, l’austérité n’est pas la seule voie. Et on lui a rit au nez …

Le Front de Gauche s’est érigé contre le monde capitaliste en unique rempart. Les esprits qui se sont éclairés, comme moi, lors de cette élection ont donc pu apprendre et se renseigner sur ce que nous prépare l’Europe.

Mais le Front de Gauche n’est pas donné gagnant de cette élection (selon les sondages) et tous les regards se portent sur Francois Hollande, du Parti Socialiste, qui devrait devenir le prochain président de la République. Dès lors que l’on a posé l’environnement (la crise de l’Euro, la dette et l’Europe), que l’on connait les promesses de campagne du candidat Social Démocrate (« mon ennemi, c’est la Finance » ), il est normal de s’interroger sur ce que prépare ce monde de la finance pour le lendemain de l’élection.

Les Marchés, qui ont des visages, des adresses, ont donc préparé un plan de bataille pour accueillir François Hollande. Le site Reporterre.net a publié la traduction d’un document de 9 pages, en anglais, écrit par le premier broker indépendant, Chevreux qui est une filiale du Crédit Agricole et qui conseille 1.200 investisseurs institutionnels.

Ce que préparent donc les marchés pour notre avenir, est la destruction de notre marché du travail, en demandant la suppression du CDI pour le remplacer par un contrat unique pour tous et permettant une plus large flexibilité.

En complément de cette lecture, je vous donne l’enregistrement d’une émission de radio de France Inter, « là-bas, si j’y suis » de Daniel Mermet. Le journaliste et son équipe sont allés voir celui qui a écrit ce document, Nicolas Doisy et des sociologues afin d’expliquer dans le texte ce qui risque de se préparer durant les prochains mois de 2012.

Catégorie : Général

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs requis marqués avec *

*