Franck BOISSIER

Conseiller municipal délégué de Montreuil-sous-bois

Pour une gauche radicale et concrète

Je suis triste, un grand homme nous a quitté !

Hommage à mon ami José Kinkéla !

Je prends la plume aujourd’hui spontanément après l’annonce que je viens de lire. Mon ami, mon camarade de lutte José Kinkéla vient de nous quitter. Cet homme solide face au vent et aux tempêtes de la vie, n’est plus !

Président de l’amicale des locataires des Tarterets à Corbeil-Essonnes et militant du Parti Communiste Français, il a aidé de nombreuses personnes, ne lâchant jamais sur aucun point, c’est toujours avec une des plus grande énergie qu’il mettait tout en oeuvre pour tenter d’améliorer le quotidien des plus défavoriser dans ce grand quartier populaire.

J’ai connu ce personnage lors de mon implication politique pendant la campagne municipale de 2008 sur Corbeil-Essonnes. Comme l’objectif était très ambitieux, virer Dassault de la mairie, nous nous y étions pris dès 2006. C’est donc en septembre 2006 que je fais la rencontre de José. Costaud, plein d’humour et charmeur avec les femmes.  Nous avons très rapidement sympathisé.

Depuis le début du Front de Gauche, José a été de toutes les campagnes que se soit de celle des européennes jusqu’à dernièrement celle pour la présidentielle, il a su, malgré sa santé et son calendrier bien rempli, toujours être disponible pour donner un coup de main et mobiliser son entourage.  Sur la photo ici en porte à porte avec François Delapierre lors des élections régionales de 2010.

Lors de mon départ pour Montreuil, j’ai fait un petit pot à la maison avec quelques camarades, malgré son état de santé José avait tenu à être présent. Se souvenir me restera gravé à jamais. Merci mon ami pour tout ce que tu a fait pour les citoyens de Corbeil-Essonnes, pour les autres et pour moi.

Aujourd’hui je suis triste et les larmes coulent sur mon visage, mais je tenais à porter un hommage à cet homme de conviction, de valeur et de gentillesse. Bravo camarade, nous continuerons le combat et poursuivrons le chemin que tu a tracé,  on lâche rien.

Au revoir José, tu vas nous manquer !

  • snopix a dit :

    En effet, je l’ai connue et il faut avouer que c’était un grand homme , c’était aussi l’oncle d’un ami…
    Je suis triste de sa mort ..

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs requis marqués avec *

*