Franck BOISSIER

Conseiller municipal délégué de Montreuil-sous-bois

Pour une gauche radicale et concrète

[Corbeil] Consultation citoyenne, c’est quoi ça ?

Hier soir, mardi 5 avril, j’étais invité en tant que riverain, à une réunion d’information concernant l’aménagement de la rue de la Papeterie à Corbeil-Essonnes.

Au-delà du fait qu’il me semble que cette grande rue ne regarde pas seulement les riverains mais bien l’ensemble des administrés de la deuxième ville de l’Essonne; J’appuierai encore plus ce constat par la remarque qu’il a été faites lors de cette réunion par un des présentateurs, « c’est un, si ce n’est le plus, gros chantier d’aménagement d’une rue dans le département de l’Essonne » ! Effectivement les quelques 9 millions d’euros qui vont être dépensé, pour refaire complètement cette grande artère d’Essonnes, sont indéniablement une somme colossale, les quelques 1,6 kilomètres et l’état désastreux de la rue aujourd’hui en sont imperturbablement les raisons premières.

Consultation, ah bon ! C’est quoi ça ?

Mettons de coté ce point d’intéressement : qui des riverains ou plus, cela regarde-t-il ? Je m’arrêterai pour le moment sur l’intitulé de cette réunion « d’information » ! C’est donc encore une fois une réunion ou l’équipe de Bechter, dans la plus pure logique de continuité de Dassault, invite les citoyens à venir voir et non à venir débattre. On nous montre une belle présentation de ce que sera la rue une fois les travaux fini. A aucun moment il n’a été fait de requête auprès des riverains, mais on oubli pas de nous rappeler « nous sommes là pour écouter vos remarques » mais qui a pris les notes. Quid d’un cahier de doléance, « on y a pas pensé » nous stipule sans problème M. Bayle, adjoint au maire et vice-président du SIARCE.

Une assemblée de citoyens pas très contente

Je comprends largement les positions des riverains et des quelques citoyens venus à la présentation du projet finalisé. Aucune consultation en amont, mais à quoi bon ? Un cabinet d’étude, avec plein de gens supers intelligents, a déjà fait le travail et a pensé à tous. Sauf qu’il n’habite pas là et que c’est bien entendue le voisinages qu’il faut écouté avant de créer, ça s’invente pas la démocratie locale, ça s’applique.

Une belle annonce surprenante

Au cour des discussions chaotiques de la soirée, et oui pas facile pour la droite de tenir une réunion avec des citoyens, ils ont pas trop l’habitude. J’apprends de la bouche même de M. Bayle, que les berges qui se trouvent au bout de ma copropriété, dont je suis le président, vont être aménagés. Quelle surprise ! Alors que j’ai déjà fait des demandes auprès de la direction administrative du SIARCE, l’ancien directeur a été licencié depuis, pour savoir si dans l’objet de l’aménagement des berges de la rivière Essonne il était question que les quelques dernières centaines de mètres soient incluse. Réponse, non ! De multiple fois. Alors vraiment quelle belle surprise d’apprendre dans une réunion publique, avec donc de nombreux témoins, de la bouche même du 1er vice-président du SIARCE que cela va être fait. Il n’a pas manqué à M. Bayle de me répondre, de sa façon la plus plaisante aux représentants de la gauche, après ma vive réaction à ce sujet. Ah la la la ! Que de patience il faut avoir avec ces élus là !

Deux projets, deux visions

Toujours est-il, que ce projet pourra être fait dans tous les sens que l’on veut il n’enlèvera pas que le problème principal n’est pas la conception de la rue ou de son nouvel aménagement, mais bien le projet sur les terrains de l’ancienne Papeterie. Ce terrain de 14 hectares livrés aux promoteurs, en l’occurrence ici Bouygues Immobilier, accueillera à l’avenir près de 1000 logements, ce qui en résumé fera près de 2500 voitures. Quand on connait les extrémités de la rue de la Papeterie on rit à l’idée de voir ces quelques milliers d’habitants en plus. Enfin on rit, on rit ! Les riverains rigolent jaune.

En conclusion il y a encore des efforts à faire de la droite corbeil-essonnoise qu’en à faire participer les citoyens dans les grands projets de la ville. Au passage, si la droite ne sait pas le faire, qu’ils nous laissent donc la place, au Front de Gauche on sait comment il faut procéder.

La démocratie locale ça s’apprend, mais apparemment pas chez les Bechter-Dassault-Bayle-Dantu. Chez les 100% UMP on s’emmerde pas avec ces conneries !

QU’ILS S’EN AILLENT TOUS !

 

Catégorie : Général
  • filou91 a dit :

    Bonsoir,

    Oui, parlons en des personnes qui habitent aux extrémités de cette rue de la papeterie. En plus des camions irrespectueux, de la vitesse excessive, ces rues ne sont pas adaptées à un trafic aussi important.

    Ces dernières années, on ne compte plus le nombre de fois ou les conduites d’eau ont cassé, les constructions massives de bâtiments, ces quartiers de Moulin Galant / Pressoir prompt sont devenus de véritables horreurs visuelles, viens s’ajouter la densification routière et on a la cerise sur le gâteau.

    Merci à toutes les personnes de ces 2 quartiers pour avoir macivement voté pour JPB. On vous pourrit votre quartier et vous en redemandez !!!

    Il y a des fois je me demande si certaines personnes ne réfléchissent pas avec leurs pieds…

    Filou91

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs requis marqués avec *

*